LE PRESIDENT ANGOLAIS Joao Lourenço et Emmanuel Macron A PARIS: « QUE KABILA LIBERE LES PRISONNIERS POLITIQUES ET NE SE REPRESENTE PAS AUX ELECTIONS » / podcast cfpp

Au cours d’une conférence de presse conjointe à Paris, à l’Elysée, les Présidents Joao Lourenço (Angola) et Emmanuel Macron (France) ont exprimé leurs inquiétudes concernant la crise politique qui sévit en République Démocratique du Congo, où l’actuel président hors mandat depuis 2016, Joseph Kabila, menace maintenant de se représenter pour briguer un troisième mandat non prévu ni par l’art.220 de la Constitution, ni par l’Accord  politique Global et Inclusif, signé fin 2016 avec l’opposition politique et la société civile, sous l’égide des Évêques de l’Eglise Catholique (Cenco, en sigle).

A cause de sa volonté manifeste de torpiller cet accord incontournable pour la résolution de la crise politique et institutionnelle qui frappe la RDC, le Comité Laïc de Coordination (CLC) a lancé, depuis le 31/12/2017, une série de manifestations de masse, violemment réprimées mais qui ont mobilisé des millions de congolais réclamant l’application stricte de l’Accord de la Saint Sylvestre qui empêche, entre autre à M. Kabila aussi bien d’organiser un referendum de modification de l’actuelle Constitution que de se représenter au futures élections présidentielles, pour briguer un nouveau mandat.

De plus, le combat mené par la population congolaises, sous l’égide du CLC, était centré sur l’application stricte du chapitre 5 de l’Accord de la Saint-Sylvestre, visant les mesures de décrispation politique essentielles pour baliser la route à des élections crédibles.

Ces mesures de décrispation prévoient essentiellement:

  1. la libération des prisonniers politiques, dont plus spécifiquement les deux opposants cités nommément dans l’Accord de la Saint-Sylvestre ( Eugène Diomi Ndongala et Jean- Claude Muyambo); le retour des exilés politiques (Moise Katumbi, Anzuluni et Nyamwisi).
  2. la solution du problème du dédoublement des partis politiques de l’opposition, organisé à art par le régime Kabila afin d’affaiblir les partis d’opposition;
  3. la réouverture des medias liés aux partis de l’opposition et arbitrairement fermés.

Il est très significatif qu’après des années de « glissement électoral » et manque de volonté politique de libérer les leaders politiques emblématiques encore emprisonnés, les Présidents Angolais et Français aient souligné l’obligation pour le régime Kabila de respecter l’Accord politique signé sous l’égide de l’Eglise Catholique et défendu, de haute lutte, par le peuple congolais, qui exige toujours la libération des otages politiques encore embastillés injustement en tant que victime de la répression politique ambiante en RDC.

Voici la conférence de presse intégrale de SS.EE Lorenço et Macron:

Résultat de recherche d'images pour "lorenzo angola"« La RDC est un grand pays de près de 100 millions d’habitants, qui fait frontière avec neuf pays africains. Ceci pour dire qu’aucun d’entre nous ne veut voir l’instabilité en RDC », a expliqué le président de l’Angola,  Joao Lourenço.

« On n’a pas la prétention d’intervenir dans les affaires internes d’un pays, nous conseillons seulement, nous montrons le bon chemin, le respect des accords qui disent qu’il doit y avoir les élections et aussi que l’actuel président ne doit pas postuler, le pouvoir politique doit libérer les prisonniers politiques, pour créer un environnement favorable à la tenue des élections. Parce que la question ici ce n’est pas seulement les élections. Les élections doivent avoir lieu dans un bon climat politique, la conciliation avec la population en général, l’Eglise. Ces élections doivent être acceptées par la communauté internationale, parce que faire les élections, on peut le faire, mais si personne ne les reconnaît, on n’y gagne rien »

« L’accord de la Saint-Sylvestre a été béni par l’Eglise. Tout ce qui est béni doit être respecté. Le Prés. Kabila doit respecter cet accord qui lui interdit de se représenter à l’élection de décembre 2018. » João LourençO.

Résultat de recherche d'images pour "macron"Le Président Français, Emmanuel Macron:

《La France viendra en soutien des initiatives qui seront prises par les pays de la région et l’Union africaine », a maintenu Emmanuel Macron. Il s’agit des initiatives visant à

« faire appliquer les accords qui seuls permettront la clarification de la situation politique [en RDC], sans aucune complaisance, dans le calme et avec clarté », a précisé le président français. Ce compromis politique, conclu fin 2016, prévoyait entre autres la libération des prisonniers politiques emblématiques, la cessation des poursuites contre des opposants et l’organisation des scrutins crédibles et apaisés》.

cfpp-rdc.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s