Décrispation : Les familles des prisonniers politiques en RDC écrivent à Emmanuel Macron /LA TEMPETE DES TROPIQUES

ENTETE TEMPETE DES TROPIQUES 080618

prisonniers politiques vuemba

Dans une lettre datée du 7 juin 2018, les familles des prisonniers politiques de la République démocratique du Congo saisissent le président français, Emmanuel Macron, pour plaider en faveur de leurs proches, détenus en prison pour des raisons politiques. Ce, à travers l’Union africaine, la Ceeac, la Sadc et d’autres organisations régionales africaines.

« A l’occasion de votre rencontre à l’Elysée, le 29 mai 2018, avec le président angolais Joao Lourenço, en visite officielle en France, la conférence de presse conjointe tenue avec votre hôte, a attiré l’attention de l’opinion publique internationale sur le sort des prisonniers politiques détenus actuellement en prison par le régime Kabila, parmi lesquels le président de la Démocratie chrétienne, l’opposant Eugène Diomi Ndongala, l’opposant Jean-Claude Muyambo et tant d’autres encore.

La volonté de Kabila de continuer à rétrécir l’espace politique en RDC ayant des conséquences fortes au-delà des frontières congolaises, le sort des prisonniers politiques dépend aujourd’hui, pour beaucoup, de notre capacité à tenir des discours exigeants et sans complaisance sur les questions de violation des droits de l’homme en République démocratique du Congo », écrit-on.

Les familles des prisonniers politiques de la RDC rappellent à Macron ses propres propos tenus lors de cette conférence de presse, que « Joseph Kabila doit respecter l’Accord politique de la Saint Sylvestre » qui a prévu, dans son chapitre V, la libération des prisonniers politiques emblématiques dont les noms d’Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo sont explicitement cités, comme ceux des Congolais forcés à l’exil.

« Force est de constater qu’après deux ans de la signature de cet accord fondamental pour le lancement d’un processus électoral crédible en RDC, ces figures importantes de l’opposition politique congolaise demeurent injustement embastillées ». Les familles des prisonniers politiques de la RDC demandent à Macron de faire le maximum, « l’impossible », afin de faire libérer ces « otages ».

Par LM

http://www.latempete.info/decrispation-les-familles-des-prisonniers-politiques-en-rdc-ecrivent-a-emmanuel-macron/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s