L’UNION EUROPEENNE, L’UNION AFRICAINE ET LE CLC INSISTENT POUR L’APPLICATION DES MESURES DE DECRISPATION POLITIQUE, POUR LA CREDIBILITE ET L’INCLUSIVITE DU PROCESSUS ELECTORAL

DECRISPATION POL UE UA CLC

L’Union Européenne insiste sur les mesures de décrispation du climat politique en RDC dans le cadre du processus électoral. Pour l’UE, les événements des derniers jours témoignent « du besoin d’en assurer un environnement pacifié et sans aucune entrave ».

L’instance européenne rappelle « l’importance de l’engagement pris par tous les partis de respecter l’Accord politique de la Saint Sylvestre, y compris les mesures de décrispation, afin d’assurer une compétition électorale équitable et crédible », dit un communiqué de l’UE publié ce lundi 6 août 2018.

Dans ce document l’UE apporte son soutien à l’appel du Président de la Commission de l’Union Africaine au respect des droits et libertés de tous les Congolais, indispensable à la tenue d’un scrutin paisible, transparent et véritablement inclusif.

A deux jours de la fin de l’opération de dépôt des candidatures pour les législatives nationales et la présidentielle de décembre, Moussa Faki, président de la Commission de l’Union Africaine (UA) a, dans un communiqué un peu plus tôt ce lundi, souligné la nécessité pour les dirigeants congolais d’assurer la crédibilité du processus électoral, dans  « le respect scrupuleux des droits et libertés de tous les Congolais, tels que garantis par la Constitution et les instruments africains et internationaux pertinents, ainsi que de mettre en œuvre des mesures de décrispation appropriées pour créer un environnement propice à une compétition électorale équitable ».

Ces appels interviennent dans un contexte marqué par le maintien illégitime en détention des prisonniers politiques emblématiques cités dans l’Accord Politique de la Saint Sylvestre ( Eugène Diomi Ndongala et J.C. Muyambo) ainsi que les menaces contre les exilés politiques (Moise Katumbi, Nyamwisi et Floribert Anzuluni).

Dernièrement, dans un communiqué, le Comité Laic de Coordiantion, CLC en sigle, est aussi revenu sur l’impérieuse nécessité d’appliquer les mesures de décrispation en libérant les prisonniers politiques.

De plus, il sied de souligner  les declarations de  de Moïse Katumbi à l’endroit de Joseph Kabila sur le fait que ce dernier, selon les propos de l’ex-gouverneur, voudrait choisir qui seront les candidats à la prochaine présidentielle, par des élections non inclusives.

Moise Katumbi a même appelé à une mobilisation pour la participation de tout le monde aux élections de décembre 2018, y compris les prisonniers politiques illégitimement détenus.

Actualite.cd avec Cfpp-RDC.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s