RDC : La VSV rapporte le décès d’un prisonnier politique à Makala et demande la libération des prisonniers politiques conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre

PRISONNIERS POLITIQUES 200818

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) rapporte le décès en détention à la prison centrale de Makala (PCM ex-CPRK Centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa), ce vendredi 7 août 2018 dans la matinée, d’Ekula Yoka Jean-Claude, âgé de 74 ans membre du parti politique de l’opposition « Union des Républicains (UR) ».

« L’infortuné est décédé des suites d’un rhumatisme aigu mal soigné dont il souffrait durant sa longue détention sans jugement, respectivement à l’ex-DEMIAP (Détection militaire des activités anti-patrie), à la prison militaire de Ndolo et enfin, à la prison centrale de Makala », explique l’organisation.

Ekula Yoka Jean-Claude avait été arrêté à Kinshasa le 7 avril 2016 avec quatre autres membres du parti Union des Républicains (UR), dirigé par Norbert Luyeye Binzunga.

Selon la VSV, ils étaient appréhendés par un groupe de militaires lourdement armés dont certains en tenue des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et d’autres en civil, venus à bord de quatre jeeps de l’armée et ce, sans mandat ni autres titres.

« L’incident avait eu lieu quelques heures avant la tenue d’une réunion politique prévue le même jour vers 16 heures et qui devrait être animé par le président du parti politique UR, M. Norbert Luyeye. Il sied de souligner qu’avant ladite réunion, monsieur Norbert Luyeye avait, le 4 août 2016, fait une déclaration dans laquelle il s’était montré très critique vis-à-vis du pouvoir en place. Après leur enlèvement, les cinq victimes avaient été acheminées vers une destination inconnue avant d’être localisées quelques jours après en détention au cachot du quartier général de l’ex-DEMIAP, à Kinshasa/Kintambo », explique l’ONG dans un communiqué.

Ainsi, la VSV exige au gouvernement notamment la prise en charge des obsèques d’Ekula Yoka Jean-Claude, décédé « entre les mains de l’Etat » et la libération de tous les détenus politiques et d’opinion, conformément à l’Accord de la Saint-Sylvestre, le 31 décembre 2016.

ACTUALITE.CD

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s